78 bis Boulevard des Batignolles

75017 Paris

01.42.93.13.04

www.studiohebertot.com

SIRET : 81086926300022

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2017 - 2019  by Studio Hébertot  studiohebertot@gmail.com  

JULIETTE DROUET

 

De Kareen Claire et Thierry Sforza 

Mise en scène de Bernard Schmitt

Avec Kareen Claire

"Si mon nom vit ton nom vivra" Victor Hugo

Mais qu’est-ce qui a donc poussé Kareen Claire à vouloir écrire un spectacle sur Juliette Drouet ? Certainement pas cette « Mademoiselle Juliette », théâtreuse populaire en son temps sacrifiant une liberté difficilement acquise à l'emprise d'un homme et ce durant un demi-siècle ! Certainement pas non plus cet animal en laisse, cloîtrée, observant le quotidien de son amant avec sa femme, depuis la fenêtre de sa geôle, dévorée par un amour irraisonné, le squelette rongé par la résignation. Non, Kareen Claire ne pouvait pas admirer cette femme-là. C’est donc bien « l’autre Juliette », cette amoureuse infiniment et indéfiniment passionnée de « son » Victor Hugo. Juliette écrira plus de 22000 lettres à son géant, inspirant sa plume, sauvant sa vie et ses manuscrits. Ensemble, leurs voix se mesureront à la tempête de l'amour et à l'ouragan de la haine, aux souffles les plus terribles et les plus exaltants de notre mémoire. Pour sublimer leur passion, ils sauront toujours retrouver leurs chants, leurs accents les plus cristallins. Les dernières répliques de cette pièce musicale interrogent : « Je suis heureuse et fière de signer mon certificat de vie par ce seul mot « Je t'aime ». Le tout est de savoir qui les prononce : Juliette Drouet ou Kareen Claire ?

Durée : 1h15
Genre : Pièce musicale

REPRISE POUR 8 DATES

DU 18 MARS AU 09 AVRIL 2019

Le lundi et le mardi à 19h

TARIFS

 

> Plein Tarif : 28 €  (29 € par notre site Internet)


> Tarif Réduit : 18 €  (19 € par notre site Internet)

Attention le Tarif Réduit est ouvert aux chômeurs, + 65 ans, intermittent, Pass 17, Fidélité.

> Tarif Groupe / CE : 15 € (uniquement par téléphone ou au guichet)

> Tarif "- 26 ans" : 10 € (uniquement par téléphone ou au guichet)

Presse

Kareen Claire, Thierry Sforza (auteur et parolier), Bernard Schmitt (metteur en scène des concerts de Johnny Hallyday), et Jean Réveillon - Journaliste, ex-directeur de France 2 et auteur) - qui prêle sa voix à Victor Hugo dans la pièce-, redonnent toute la place qu’elle mérite à Juliette Drouet (…)

La direction musicale de Cyril Duflot Verez donne tout le lyrisme nécessaire à ces vers passionnés, dans une harmonie constante et une belle ampleur orchestrale. (…) Kareen Claire pose sa belle voix sur des textes au phrasé pas toujours facile, tout en occupant l'espace par une présence charismatique et à la gestuelle chorégraphique, dans un décor évoquant l'alcôve où la cloîtrât Hugo.

Un beau spectacle qui à la fois distraira et en apprendra à beaucoup sur une figure emblématique, mais quelque peu négligée, du monde de Victor Hugo et du XIXe siècle romantique.

Jacky Bornet, FranceInfo

(…) Kareen Claire, auteure et Interprète, assure tous les rôles. Si elle est essentiellement Juliette, elle peut être aussi d'autres personnages, quand elle fait parler le peuple et la rue (Hugo, lui, parlant à travers une voix off). Un coffre et une garde-robe servent de décor et permettent à l'actrice de modifier son apparence en fonction des chansons et des situations.

La tonalité, bien servie par le pianiste et compositeur Cyril Duflot Verez, est celle des« musicals » d'aujourd'hui - avec une certaine parenté dans le rythme avec Notre-Dame de Paris de Plamondon, d'après Hugo, précisément.

Les chants et l'interprétation de Kareen Claire sont vibrants et sensibles.

— Gilles Costaz, WebThéâtre

Elle l'a aimé follement, son Victor. La relation épistolaire entre Juliette Drouet et Victor Hugo a réuni les plumes inspirées de Kareen Claire, Thierry Sforza et de Jean Réveillon. Le texte habile et sensible est un sublime hommage aux deux amoureux légendaires. La scène du Studio Hébertot invite à découvrir un petit bijou par cette pièce de théâtre musical, dont le talent de la magnifique Kareen Claire qui nous chante l'amour des deux amants dans la période historique de l'engagement politique du grand homme. (..)

Le piano de Cyril Duflot-Verez accompagne merveilleusement, la poésie et l'intensité des sentiments avec la complicité de Bernard Schmitt dont la mise en scène porte avec tendresse et délicatesse la finesse de l'écriture des co-auteurs et la force universelle d'une correspondance fabuleuse à travers le meilleur et le pire, trace du profond attachement entre Juliette et Victor pendant un demi-siècle.

A l'heure des sms et des mails, des échanges lapidaires et stéréotypés, c'est un pur bonheur de visiter ou revisiter le romantisme et l'ardeur d'une liaison amoureuse mythique. (…) Le rayonnement de« Juliette Drouet », ici par l'alliance réussie du théâtre, du chant et du piano, ainsi que la lumineuse connivence des artistes impliqués en sont une précieuse expérience. Un vrai cadeau.

— Aurore Jesset, Les Arts et des Mots

Un pari audacieux, relevé avec originalité dans un seul en scène musical orchestré talentueusement par les musiques de Cyril Duflot-Verez.

Kareen Claire interprète avec sensibilité et émotion l’actrice Julienne Joséphine Gauvain, plus connu sous le nom de Juliette Drouet. (…) Dans les habits de l’épistolière, Kareen Claire livre par les mots, dans une performance scénique d’1h15, les états d’âme de cette amoureuse transie, son mal-être face à l’emprise que cette liaison adultère dangereuse a fait naître dans son cœur.

« Juliette Drouet », une comédie musicale originale au format classique, alternant textes joués et chansons avec une Kareen Claire très investie par son personnage.

Daphné Victor, Impact European

Kareen Claire est une vraie révélation. Elle empoigne son personnage de façon charnelle et vraie, lui donnant corps et voix avec une virtuosité époustouflante. Un vrai tempérament pour une chanteuse extraordinaire de douceur et de finesse d'interprétation. Dirigée avec talent par Bernard Schmitt qui dynamise le tout, elle est partout sur le plateau, à l'aise comme chez elle, avec la complicité parfaite, sobre et bienveillante de Cyril Duflot-Verez au piano qui a composé des arrangements au lyrisme échevelé que ne renierait sans doute pas l'amoureuse Juliette Drouet. (...) Ensemble, ils rendent hommage de façon éclatante à cette amoureuse passionnée et fidèle dont l'importance dans la carrière de l'écrivain fut sans doute capitale.

Un moment touchant de grâce et une réussite artistique à tous les niveaux.

— Nicolas Arnstam, Froggy's Delight