78 bis Boulevard des Batignolles

75017 Paris

01.42.93.13.04

www.studiohebertot.com

SIRET : 81086926300022

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2017 - 2019  by Studio Hébertot  studiohebertot@gmail.com  

PARCE QUE JE LE VEUX BIEN

De Bernard Besserglik

Mise en scène de Sylvain Corthay

Avec Christiane Corthay

Elle, milliardaire vieillissante, prisonnière de son immense fortune, un père et un mari au passé trouble. Lui, photographe et artiste mondain aux multiples talents. Leur amitié, née d'une rencontre professionnelle, s'impose comme une évidence malgré son ambiguïté. Elle s'empare du rôle de mécène et le couvre de cadeaux démesurés. Jusqu'au jour où la fille de la milliardaire poursuit l'artiste en justice... Dans ce seule en scène inspiré de la célèbre « affaire Bettencourt », la milliardaire est amenée à se remémorer les faits et révèle ainsi au public le portrait inattendu d'une femme d'exception confrontée à ses désirs, ses faille et ses secrets. Entre conte moral et tragédie grecques.

Presse

Cette heure de théâtre-là nous permet de nous replonger dans un passé proche, et surtout d’essayer de mieux comprendre une femme sur laquelle on a beaucoup écrit. L’auteur ne juge pas. Il nous raconte un destin. Je vous conseille vivement cette pièce intelligente et subtile. Parce qu’elle le vaut bien ! Un magnifique seul en scène.
Yves Poey, De la cour au jardin


Christiane Corthay est formidable. Elle capte à elle seule toute notre attention pendant plus d’une heure, et incarne parfaitement cette milliardaire, en parvenant à la rendre touchante bien que déconnectée des réalités et incapable de reconnaître les fautes de son père qu’elle admire.
— Yolène Bahu, Culture-Tops / Atlantico / Ouest-France


La comédienne réalise avec aisance l’exploit d’être drôle, tout en étant raide, d’être naturelle, tout en étant sophistiquée, d’être émouvante tout en étant détestable. Une évidence, in fine, Liliane a bien de la chance d’être dans la peau de Christiane…
— Luana Kim, RegArts

Christiane Corthay bouleversante de sincérité, incarne cette nonagénaire avec beaucoup d’élégance. Tout au long de ce monologue, son ton est courtois, sobre. Le jeu d’interprétation est tout en délicatesse, en émotion, donnant à Liliane Bettencourt une fragilité et nous nous surprenons à avoir de la compassion pour cette vieille dame.

— MC, Carré Or TV

Christiane Corthay apporte une vraie humanité à une femme qui, sur le tard, s’est voulue – et crue libre – et qui, nonagénaire désemparée, à un crépuscule assombri par le ramollissement cérébral et les exactions de ses proches, porte un regard rétrospectif sur son destin de petite fille riche révélant, sur fond de liaisons dangereuses entre argent et politique, une personnalité complexe entre fragilité, naïveté et prosaïsme. Du très beau travail.

— Martine Piazzon, Froggy’s delight

Clin d’œil malicieux au slogan,  Bernard Besserglik prend le parti avec ce texte intitulé Parce que je le veux bien. (…)  Seule en scène, dans le rôle de La Bettencourt, Christiane Corthay est remarquable.

— Alfredo Allegra, Lextime

Sur scène, Christiane Corthay nous propose une Liliane Bettencourt à la fois déterminée et fragile, un savant équilibre féminin. Elle suscite l’intérêt et déchaîne les passions. Elle dit les choses avec une simplicité qui fait du bien, prenant plaisir à distiller les piques ironiques que l’auteur a mis dans son texte.

— Valérie Borie, R42 Culture Gourmande

Belle prestation de la comédienne qui souligne avec élégance les émotions et la fragilité de son personnage. Une approche toute en douceur et en lenteur d’un fait médiatique qui a marqué les mémoires. Les affaires de gens riches intriguent toujours.

— 20h30, Lever de rideau

Elle est fascinante ! Purement et simplement fascinante ! Dès les premières phrases, il est impossible de la lâcher. Elle nous plonge véritablement dans la peau de son personnage.

— La République de Montmartre

Le jeu de Christiane Corthay, seule en scène, est impeccable.

— Sortiz

DU 14 MARS AU 23 JUIN 2019

Jeudi Vendredi Samedi à 21h

Dimanche à 15h

TARIFS

 

> Plein Tarif : 28 €  (29 € par notre site Internet)


> Tarif Réduit : 18 €  (19 € par notre site Internet)

Attention le Tarif Réduit est ouvert aux chômeurs, + 65 ans, intermittent, Pass 17, Fidélité.

> Tarif Groupe / CE : 15 € (uniquement par téléphone ou au guichet)

> Tarif "- 26 ans" : 10 € (uniquement par téléphone ou au guichet)